Christophe André & Matthieu Ricard

Vous connaissez Matthieu Ricard et Christophe André ? J’ai eu la grande chance de les rencontrer ce matin lors de la conférence « Méditation 2015 » à Paris. Matthieu Ricard est moine bouddhiste, interprète francophone du Dalai Lama, et il a sans doute le cerveau le plus étudié au monde. Christophe André est psychiatre, auteur à succès, et un des pionniers de l’introduction de la méditation dans les hôpitaux.

J’ai été frappé par la douceur, la bienveillance et l’humilité de Christophe André. Et par la brillance, l’humour et la légèreté de Matthieu Ricard.

Christophe André a comparé le besoin de méditer à celui de faire de l’exercice physique. Avant, on n’avait pas besoin de faire de sport car on travaillait dans les champs, on allait chercher l’eau au puits, on marchait d’un village à l’autre. Mais aujourd’hui nos vies sont tellement sédentaires (bureaux, voitures, ascenseurs…) qu’on éprouve une grande carence de mouvement, qui rend le sport impératif. Similairement, nos vies contemporaines nous imposent de grandes carences au niveau du calme, de la lenteur et de la continuité ; la méditation sert à combler ces carences.

Il a évoqué une des grandes techniques méditatives – « l’attention sur une cible mouvante » – que l’on pratique naturellement quand on regarde les vagues, un feu, ou le paysage quand on est dans le train… et il a expliqué que la cible mouvante la plus facile d’accès est notre respiration.

Il a parlé aussi de la « double peine », à savoir la tendance à rajouter des problèmes mentaux à des problèmes réels (par exemple non seulement je me fais mal à la cheville mais en plus je me raconte des histoires déprimantes sur tout le malheur que cet état me cause) ; et de comment la méditation permet de minimiser cette double peine en nous aidant à voir le bon côté des choses.

Enfin il nous a parlé de l’explosion des études scientifiques depuis les années 90 sur les bienfaits de la méditation. Parmi ces bienfaits figurent : l’amélioration de notre capacité attentionnelle, c’est-à-dire l’habilité à rester centrés et présents pendant les moments importants de nos vies ; la réduction des troubles inflammatoires ; le ralentissement du vieillissement ; et la non-rechute des états dépressifs et anxieux.

Matthieu Ricard nous a parlé de neuroplasticité, à savoir la possibilité de remodeler nos cerveaux au travers de la méditation, de la gratitude (https://www.youtube.com/watch?v=A-2VFnECx7c) et de la compassion : « Le but de la méditation est d’éroder les toxines mentales qui sont les manifestations de nos ignorances fondamentales » (le mec est tellement fulgurant que c’était pas toujours évident à suivre 😉).

Il a rappelé l’importance d’adopter une posture droite quand on médite, afin d’avoir un esprit droit ; il nous a invité à observer ce qui est « derrière le rideau de nos pensées » (notre conscience!) ; et il a terminé en nous guidant sur une méditation sur l’amour altruiste (le type de méditation pour lequel il est sans doute le plus connu, et dont je me suis inspiré pour la méditation pour ouvrir son cœur : https://www.youtube.com/watch?v=FLO1s0peu98). Pendant cette méditation il nous a invité à faire preuve de « bienveillance inconditionnelle » ; et il nous a fait imaginer des proches et des inconnus accomplissant leurs aspirations les plus chères.

Bref, c’était génial 😊

Par ici pour commander l’ouvrage de référence de Christophe André : http://www.amazon.fr/JE-MEDITE-JOUR-APRES/dp/2913366821/ref=sr_1_3?s=books&ie=UTF8&qid=1447254455&sr=1-3&keywords=christophe+andre ; par là pour celui de Matthieu Ricard : http://www.amazon.fr/Plaidoyer-pour-laltruisme-Matthieu-RICARD/dp/2266249347/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1447254493&sr=1-1&keywords=plaidoyer+pour+l%27altruisme

Leave a Reply

*

Next ArticleSaint François d'Assise