Le biais de négativité et la gratitude

Quand on me demande de résumer ce que j’essaye de partager avec Les Antisèches, je pense en général à trois points clé: 1. Prendre soin de son corps (sommeil, yoga/étirements, nutrition, sport, etc.); 2. Pratiquer la méditation au moins 10 minutes par jour chaque jour ; et 3. Pratiquer la gratitude chaque jour (mon approche préférée étant de dire 3 choses pour lesquelles je suis reconnaissant à chaque fois que je prends une douche).

Il est essentiel de pratiquer la gratitude quotidiennement — c’est à dire de formuler à l’oral ou l’écrit des pensées reconnaissantes relatives à ce qu’on a (par opposition aux pensées relatives à ce qu’on n’a pas) — afin d’inverser la tendance naturelle du cerveau à créer du malheur.

Nos cerveaux sont en proie au phénomène cognitif connu sous le nom de « biais de négativité » (http://www.toupie.org/Biais/Biais_negativite.htm). En français ça veut dire que les pensées négatives voyagent plus vite dans le cerveau que les pensées positives, et qu’elles sont plus prégnantes. Si par exemple je vous fais 9 compliments et 1 reproche, la probabilité est grande que vous vous souviendrez en priorité du reproche.

Si on regarde de plus près notre évolution en tant qu’espèce, le biais de négativité est logique. L’homo sapiens sapiens n’existe que depuis 200 000 ans. Et sur tout ce temps, on n’a passé que 5 000 ans à la recherche du bonheur. Pendant les 195 000 autres années, on était comme des singes sauvages, et notre seule préoccupation était la survie (manger + ne pas mourir). Or en 5 000 ans, notre cerveau n’a pas eu le temps de changer; il est donc toujours programmé pour la survie, pas pour le bonheur.

Sous cet angle on peut aisément comprendre le biais de négativité, et comment pour un cerveau en mode survie, les signaux négatifs sont plus importants que les signaux positifs: ratez un signal positif tel qu’un fruit sucré, et vous avez juste manqué une occasion de manger; ratez un signal négatif comme la présence d’un animal dangereux, et c’est la mort.

On est donc coincés avec un cerveau d’animal sauvage qui n’a plus trop besoin de se préoccuper de sa survie et qui lutte pour trouver le bonheur. C’est comme si on essayait de faire marcher Windows 10 sur un IBM PC des années 80 (ou OSX sur un Apple 2): il risque d’y avoir un gros bug smile emoticon

Ce gros bug, c’est toutes les pensées et émotions négatives inutiles qui viennent si souvent nous gâcher la vie, et qui résultent de la façon dont on est constitués.

La bonne nouvelle est qu’on peut corriger le bug et renverser la tendance naturelle du cerveau à créer du malheur. La plastique du cerveau est en constante évolution et on peut le remodeler pour qu’il produise moins de contenu négatif et plus de contenu positif naturellement.

A chaque pensée correspond son propre réseau de neurones. A chaque fois qu’on active un de ces réseaux, il se renforce, de telle sorte qu’il aura plus de chance de s’activer automatiquement dans le futur. L’équation est simple: plus on s’épand sur nos pensées négatives, plus elles reviendront naturellement; et plus on se force à formuler des pensées positives, plus elles seront produites naturellement par le cerveau dans le futur; et plus notre cerveau sera compatible avec notre recherche du bonheur.

Tout ça pour dire que je suis immensément reconnaissant à la vie aujourd’hui. J’étais avocat auparavant, et ce matin j’ai conduit ma toute première méditation guidée de groupe en direct… pour une trentaine d’avocats. Et ça s’est super bien passé 🙂 Cerise sur le gâteau, ma mère (sur la photo) était de passage à Paris et m’a emmené déjeuner pour fêter ça.

Et surtout, je suis tellement reconnaissant pour la communauté qui est en train de se former autour des Antisèches. Ces derniers jours vous m’avez écrit des messages d’une gentillesse inouïe à propos des textes et des méditations. Ça me pousse à continuer d’une force difficile à décrire.

Bref, même si certains jours c’est pas évident, aujourd’hui je n’ai pas de mal à faire mes devoirs de gratitude. Pour citer un de mes philosophes préférés (Ice Cube) « Today was a good day » (https://www.youtube.com/watch?v=RySHMuLN4Jg) 😉

 

 

Leave a Reply

*

Next ArticleOliver Sacks